Hypothèse de four à perles à bois – 27. février 2012

Nous avons conduit de nouvelles expérimentations sur les fours à bois. Ce four est une hypothèse pour les périodes postérieures au premier siècle _DSC0026après J.-C. (gallo-romaine, mérovingienne). Il est possible que des fours de ce type aient également été utilisés pour la fin de l’âge du fer (mais aucun vestige mis au jour par les archéologue). Certaines perles de verre comme les perles de Corrent par exemple ne peuvent être réalisées que dans un four de ce type, il semble impossible de les réaliser dans un four/foyer à charbon ou le verre est chauffé localement.

Le principe : deux chambres, une destinée à la combustion du bois, une autre à la fonte du verre. Cette quatrième hypothèse de four est inspirée de nos recherches ethno-technologiques en Anatolie et d’un travail sur les plans des fours de verriers gallo-romains mis au jour ces dernières années. Ceux-ci mesurent entre 60 cm de diamètre et 1m de diamètre intérieur, nous avons choisi pour ce four un diamètre intérieur de 90 cm.

Le four est réalisé en torchis sur une maçonnerie de pierre
Le four est inspiré des plans de fours de verriers gallo-romains, la chambre haute et les pots de recuit sont tirés de nos observations en Anatolie
_DSC0104

_DSC0035

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *